Toutesdirections.info, un blog d'information tout azimut !

Pourquoi peut-on dire que le camping vert est de qualité, simple et conviviale ?

camping-vert.jpg

En dehors des chemins tout tracés des campings 5 étoiles du littoral, un nombre croissant de campings verts attirent les amateurs de vacances tranquilles et le plus souvent gourmandes. Plusieurs formules existent selon que l'exploitant est agriculteur ou non. Vous saurez tout grâce à notre article de blog qui vous aiguille sur "se loger pour les vacances"

Le camping à la campagne est souvent synonyme de repos et de valeurs retrouvées. Quand les emplacements sont aménagés sur une exploitation agricole en activité, à proximité immédiate de l'habitation de l'exploitant, l'installation est classée en tant que « camping à la ferme » ou « camping en ferme d'accueil ». Lorsque les emplacements sont aménagés par un non-agriculteur, sous réserve d'être situés dans une commune et un environnement à caractère rural, l'installation est classée en « camping vert ». Toutes ces appellations ne constituent pas des termes réglementaires. Il s'agit de dénominations relatives à des labels de qualité et d'authenticité délivrés par les réseaux « Gîtes de France » et « Bienvenue à la ferme ».

camping vert

Un engagement de qualité

Les labels « Gîtes de France » et « Bienvenue à la ferme » sont réservés à des campings sélectionnés pour la qualité de leurs équipements et l'accueil personnalisé de leurs propriétaires. L'attribution d'un label est subordonné au fait que le propriétaire doit contribuer au déroulement d'un séjour agréable et chaleureux. Il doit également favoriser la découverte de l'exploitation agricole, du milieu naturel, et des richesses de son "pays". Pour obtenir cette qualité, l'accueil des vacanciers doit obligatoirement être assuré personnellement par l'exploitant. Outre la qualité de l'accueil, l'attribution des labels « camping à la ferme » et « camping vert » est régie par des critères restrictifs. Le camping ne doit pas dépasser 6 emplacements maximum pour une capacité maximale de 20 campeurs. La surface minimale pour chaque emplacement est de 300 m². L'accès doit être facile, dans un cadre de verdure protégé et si possible ombragé. Le bloc sanitaire doit être installé dans des bâtiments existants, situés à moins de 100 m de l'emplacement le plus éloigné. En outre, des équipements complémentaires sont conseillés comme des branchements électriques réglementaires pour caravanes ou camping-car, un vidoir de W-C chimique, des sanitaires accessibles aux personnes handicapées, un point phone... Un abri détente, une aire de jeux et des animations diverses sont, dans la mesure du possible, offerts aux usagers. Dans le cas spécifique d'une ferme exploitée, le propriétaire est encouragé à proposer à la vente des produits issus de sa production.

Quelques chiffres

La Fédération Française de Camping-Caravaning a mené en 1993 une enquête nationale sur 90 terrains de 1 à 4 étoiles dans 12 départements auprès des usagers. Il ressort de cette enquête que les campeurs appartiennent pour près de la moitié à la catégorie professionnelle des employés, agents de maîtrise ou cadres moyens. Seuls 27 % des ménages utilisent une tente, contre 68 % la caravane, 3,5 % le camping-car et 1,5 % une habitation légère fixe. 46 % des campeurs font le choix délibéré du camping par goût personnel.

Le saviez-vous ?

Le bouche à oreille et le hasard jouent un rôle très important dans le choix du terrain de camping vert (60 % des réservations). La consultation d'un guide est citée par 24 % des personnes.

franck - 29 mai 2022 à 20:30

Cet article ne reçoit pas de commentaire.

Gérer les cookies

Ce site utilise des cookies nécessaires à son fonctionnement, ils permettent de fluidifier son fonctionnement par exemple en mémorisant les données de connexion, la langue que vous avez choisie ou la validation de ce message.